Pourquoi les femmes se réfugient dans la nourriture pour lutter contre la solitude?

Publié le : 29 juillet 20213 mins de lecture

Le stress, un rythme accéléré de la vie, des changements d’humeur, la solitude et l’insuffisance de l’amour – tout cela influence la femme contemporaine, la laissant toute seule?
Manger pour faire passer ses problèmes ? c’est plutôt une habitude des femmes. Qu’est-ce que fera un homme après la trahison de sa bien-aimée? Il passera le temps en compagnie de ses amis. Et une femme inconsolable ? Elle mangera du chocolat. Un, deux, dix?

Se défendre? par le gras?

Le plus souvent ce sont des jeunes femmes qui sont anxieuses de leurs apparences, qui souffrent de boulimie. L’absence de l’amour provoque de la vulnérabilité. La tentative de se protéger, cacher des problèmes personnels le plus profond possible emmène à l’apparition des plis. «Sous l’épaisseur de la graisse je suis invulnérable» – cette pensée se cache dans le subconscient. Comme disent aussi les psychologues, le désir de manger quelque chose sans cesse masque la faim sexuelle. Un bon docteur prescrirait dans ce cas un baiser au déjeuner, un embrassement passionné au dîner, mais pas un kilo de bonbons.

La faim d’endorphine

Les souffrances amoureuses, la pesanteur de la solitude et le manque d’assurance ? ce sont les causes de l’augmentation du poids. Vous connaissez bien la sensation de la faim sauvage, le désir d’avoir la « dipsomanie » alimentaire et assoupir les problèmes par la nourriture nocive et riche en calories? Ce n’est pas la faim physiologique, mais le plus souvent celle de l’âme, et la nourriture en ce cas joue le rôle d’un médicament.

Pourquoi Cette hypernutrition dans l’état de stress ? Les psychologues l’expliquent par le fait qu’une personne, privée d’amour, vient à la source du plaisir le plus accessible ? la nourriture. Le sucre, comme l’amour et le sexe, fait sécréter dans le sang les endorphines (les hormones du bonheur) et, après avoir mangé un kilo de bonbons on sent une euphorie. Mais cette passion à manger se transforme en une dépendance alimentaire et fait naître une nouvelle cause de souffrance ? l’obésité.La faim d’endorphine

Plan du site