La dépression chez la femme

Publié le : 29 juillet 20214 mins de lecture

Les femmes souffrent de dépression deux fois plus souvent que les hommes. Ces résultats ont été obtenus après un sondage dans dix pays du monde. Dans la médecine contemporaine le sexe féminin est relié à des facteurs qui prédisposent au développement de la dépression.

On considère que de différentes raisons dans la vie des femmes jouent un rôle important dans l’apparition et le développement de la dépression. Les chercheurs ont fait attention principalement aux facteurs standards : reproductif, hormonal, génétique, social ; et, bien sûr, aux particularités psychologiques de la personnalité. Et quand même, les raisons concrètes de l’apparition de la dépression chez les femmes restent inconnues.

1. Problèmes de jeunesse. À la période de la maturation sexuelle la dépression apparaît chez les garçons et chez les filles. Mais entre 11 et 13 ans les dépressions chez les filles deviennent plus fortes. À 15 ans des filles sont déjà deux fois plus sujettes à la dépression que des jeunes hommes du même âge. Cet état apparaît à la période de l’adolescence, quand le rôle de l’homme dans la société et ses vues commencent à changer. Les stresses de la période de la maturation sexuelle sont le plus souvent reliés à la formation de la personnalité, l’apparition de la sexualité, le désir d’être indépendant, ainsi que d’autres changements physiques, mentaux et hormonaux.

2. Âge mûr : relations et rôles sociaux. À l’âge mûr la dépression apparaît le plus souvent  chez les hommes et chez les femmes célibataires et séparés, et le plus rarement chez les mariés. Cependant, l’état du mariage peut influencer le développement de la dépression. Le manque de la personne aimée, la situation tendue et des conflits dans la famille sont favorables à l’apparition de la dépression chez les femmes. En fait, selon des études, le plus grand pourcentage des dépressions se trouve chez les femmes malheureuses dans leur mariage.

3. Facteurs reproductifs. Le cycle reproductif chez les femmes inclut le cycle menstruel, la grossesse, la période après l’accouchement, la stérilité, la ménopause et parfois la décision de ne pas avoir d’enfant. Ces événements changent souvent l’humeur, qui devient parfois dépressive.

4. Victimes de violence physique. Les études prouvent que la dépression clinique est le plus souvent chez les femmes, qui ont été soumises à la violence dans l’enfance. De plus, la plus grande probabilité du développement de la dépression est chez les femmes, qui ont été violées à l’âge adolescent ou adulte. La violence physique peut mener à la dépression, contribuant à un bas respect de soi-même, au sentiment d’abandon et d’isolement social.

La dépression est curable! Même la plus grave. Le premier pas du traitement de la dépression est une analyse complète de l’organisme pour trouver des maladies qui peuvent provoquer la dépression.

Plan du site