Cystites et infections urinaires : quel médicament choisir ?

cystite

Publié le : 22 février 20226 mins de lecture

La cystite, de loin la forme la plus courante d’infection urinaire, touche presque exclusivement les femmes. C’est une inflammation de la vessie. La plupart du temps, l’inflammation est causée par la multiplication de microbes intestinaux de type Escherichia coli qui sont abondantes autour de l’anus. Les bactéries voyagent de ce dernier et de la région vulvaire jusqu’à l’urètre et à la vessie. Tout ce qui interfère avec la vidange de la vessie accroît le risque de cystite. Cette dernière s’accompagne d’une urétrite.

Les médicaments en cas de cystite

En réalité, vous souffrez d’une cystite non compliquée si vous sentez une douleur en urinant, une envie d’aller aux toilettes tandis que presque rien ne sort, une lourdeur dans le bas-ventre, une urine trouble, un malodorante et parfois sanglante. Ce sont des signes très désagréables, mais typiques de la cystite. Face à ces signes évocateurs, les médecins vous font parfois faire un test d’urine avec des bandelettes réactives pour se garantir qu’il y a bien une infection, car bizarrement, il arrive parfois que des personnes présentent des signes de cystite sans avoir d’infection. Il vous ordonnera alors un sachet infection urinaire et un traitement antibiotique rapide de la cystite, une dose à la fois. L’appellation de cet anti-inflammatoire pour les pestilences des voies urinaires est la fosfomycine. Cela fonctionne dans la plupart des cas. Cependant, prévenez l’automédication et ne prenez aucun antibiotique que vous estimez être meilleur contre la cystite.

Dans certains cas, l’antibiothérapie à dose unique ne fonctionne pas pour la cystite. La douleur persiste et les symptômes s’atténuent parfois, mais ne dissipent pas, car les microbes qui vous infestent en colonisant votre système urinaire sont résistants aux antibiotiques. De ce fait, faites une analyse d’urine pour trouver les bactéries qui causent la cystite. Souvent, votre médecin vous prescrira déjà cette analyse si le premier traitement échoue. Il s’agit de l’ECBU. Pour cela, vous pouvez aller au laboratoire avec votre ordonnance. Les résultats se montreront après 48 heures. Sur la base du spectre antimicrobien, votre médecin pourra favoriser le bon antibiotique et vous en prescrire un nouveau. Mais cette fois, votre médication durera plus longtemps. Heureusement, vos symptômes disparaîtront plus tôt. Suivez bien votre traitement, car la disparition des signaux ne veut pas dire que la cystite est guérie. En ligne, vous pouvez trouver un sachet infection urinaire pour soigner ce genre de maladie.

Le traitement pour des cystites à répétition

Est-ce que vous faites partie des femmes atteintes de cystite récurrente ? Vous avez une troisième ou quatrième cystite ou infection des voies urinaires en un an ou plus. Heureusement, ces phases ne durent pas toute une vie, car une bonne médication peut vous soulager. Dans ce cas, un médecin généraliste ne prescrira pas une seule dose pour la cystite. Il vous dirigera vers une analyse d’urine pour découvrir le meilleur antibiotique pour votre situation. En effet, si votre cystite est très fréquente, environ une fois par mois, il peut recommander des antibiotiques prophylactiques à long terme pour votre cystite et un sachet infection urinaire. Ce professionnel de la santé peut également vous référer à un urologue ou à un spécialiste des maladies infectieuses. Si votre douleur est chronique, il peut s’agir d’une inflammation de la vessie appelée cystite interstitielle. C’est une inflammation chronique non infectieuse qui se développe doucement.

Les bienfaits des plantes et des huiles essentielles

Le pissenlit, la prêle sauvage et le genévrier sont particulièrement utilisés. La plupart des gens emploient parfois du thym, mais il n’a pas fait la preuve de son efficacité comme traitement naturel pour soigner une cystite. Avez-vous entendu parler de l’échinacée ? Ces plantes peuvent soulager la cystite. Elles sont fréquemment utilisées comme remède de grand-mère pour encourager le système immunitaire. Rien n’a été prouvé quant à leurs effets, mais l’OMS les reconnaît comme un traitement pour alléger les pestilences des voies urinaires.

Outre cela, vous pouvez consommer la canneberge en gélules ou en jus. Ces deux remèdes dits naturels contre la cystite se commercialisent en pharmacie. Par ailleurs, l’usage d’huiles essentielles sur la peau peut parfois soulager les symptômes, mais cela n’est pas employé comme traitement de la cystite. Toutefois, vous ne devez pas les utiliser sans l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien, même s’il s’agit d’un traitement d’appoint naturel de la cystite.

Le jus de cranberry contre les cystites

Il est reconnu pour ses propriétés antibactériennes, grâce à l’action très spécifique des proanthocyanidines sur les bactéries susceptibles de s’accroître dans le système urinaire. Ces substances ont des propriétés qui empêchent ces bactéries d’adhérer aux parois muqueuses de ce dernier. Le jus de canneberge est recommandé en prophylaxie et sous forme de gélules lors d’une crise, car il est plus concentré en principe agissant. Vous pouvez également trouver des gélules à la dose de 90 mg, ainsi, vous pouvez prendre 2 à 4 gélules par jour durant 3 semaines. Sur Internet, vous pouvez donc découvrir un médicament pour soigner une cystite.

Plan du site